Procédure d’examens

Adaptations aux directives de graduation de la JKA Belgium.

Grades KYU

Rapport d’examen.

– Utiliser le rapport d’examen de la JKA Belgium.
– Le rapport d’examen doit être rempli totalement : la date, le lieu, le nom de l’examinateur, le grade de l’examinateur, nom et prénom des candidats, la date de l’examen passé ainsi que le numéro du ticket d’examen.
– En dessous du rapport remplir le nom de l’examinateur du club et sous signer.
– Ecrire les noms + numéros de licence lisiblement.
– Envoyer le rapport d’examen au secrétariat de la JKA Belgium (voir adresse sur le rapport d’examen).

Tickets d’examen.

– Les tickets d’examen doivent être commandés d’avance (ils ne sont plus en vente aux entraînements ou compétitions).
– Les tickets d’examen ne peuvent qu’être commandés par carnet de 20.
– Seul les tickets d’examen estampillés d’un cachet du chef examinateur JKA sont valables et ils sont les seuls documents officiels pour les grades kyu.
– Les tickets d’examen commandés seront munis d’un cachet du chef examinateur JKA et NE doivent PLUS être renvoyer avec le rapport d’examen.

Grades DAN

Les demandes pour les grades dan qui arrivent trop tard ne seront plus acceptées.

Les demandes pour les grades dan doivent être remplies complètement et lisiblement.

Candidats au 3ième dan.
– Les candidats au 3ième dan doivent être proposés par l’examinateur de club et non plus par la fédération.
– Si le candidat lui-même est un examinateur de club, il doit être proposé par le responsable de province.
– L’examinateur de club ou le responsable de province doit tenir compte des conditions (temps d’attente, points d’entraînements, …) comme stipulées dans le bouquin JKA “Directives de graduation”.
– La proposition sera contrôlée sur ces points.
– La candidature doit être envoyée au secrétariat de la JKA Belgium.

Candidats 4ième dan.
– Les candidats 4ième dan et plus hauts doivent être proposés par la fédération en tenant compte de la procédure suivante.
– Au mois de décembre de l’année précédente le Chef examinateur JKA donne les noms des personnes qui peuvent être prises en considération pour participer à l’examen du mois de juillet de l’année suivante.
– Cette liste sera donnée aux secrétariats respectifs de la JKA Vlanderen et de la JKA Francophone.
– Les secrétariats contrôlent si les candidats sont en ordre au niveau administratif.
– Après, ils donnent les noms au responsable technique (indiqué par le chef examinateur JKA) de la province dont les candidats appartiennent.
– Ce responsable consultera l’examinateur de club du candidat
– Si le candidat est un examinateur de club lui-même, le responsable de province discutera sa candidature avec les autres candidatures pour 4ième dan ou plus hauts, avec le conseil de province. Ce dernier donnera avis aux fédérations respectives (la JKA Vlanderen – JKA Francophone).
– La fédération respective (la JKA Vlanderen – JKA Francophone) discutera à son tour dans le conseil d’administration des candidats.
– Ces conclusions avec les conclusions de la province seront transmises au Chef examinateur JKA.
– Le Chef examinateur JKA discutera des candidats définitifs avec la commission d’examen de la JKA et décidera après qui pourra participer au prochain examen.
– Les avis seront transmis par l’intermédiaire du secrétariat respectif (la JKA Vlanderen – JKA Francophone) à l’examinateur de club du candidat ou, s’il est lui-même examinateur de club, au candidat lui-même.

Remarques en général.

Ce qui suit est valable, pour tous les karatékas qui ont une licence valable à la JKA Vlanderen ou à la JKA Francophone et qui ont un grade officiel JKA kyu ou dan :
– Pour obtenir à l’intérieur du pays ou à l’étranger quelconque grade dan JKA, grade instructeur JKA, grade d’arbitre JKA ou grade examinateur JKA, la permission du responsable national de la JKA doit être demandée.
– Chaque grade de karaté non-JKA ne peut pas être utilisé comme moyen pour obtenir un haut grade JKA.

Examen.
Avant l’examen.
– Les candidats doivent être bien préparés :
– Au niveau technique : connaître le programme d’examen, connaître les définitions de base, les positions, les techniques, kata, etc ;
– Au niveau condition : l’endurance aérobie et anaérobie, force, vitesse,…
– Au niveau administratif : connaissance des règlements d’arbitrage, des points d’entraînement à obtenir, envoyer à temps le formulaire de demande, remplir le formulaire d’inscription, remplir le numéro d’enregistrement du diplôme dan
– Au niveau financier : la cotisation de participation à l’examen.

Pendant l’examen.
– Ne pas bavarder pendant l’examen
– Avoir une attitude correcte pendant les temps de repos
– Cérémonie : entrer (en scène), saluer,…

Après l’examen.
L(es) examinateur(s) appréciera(ont) énormément si le candidat considère son examen ainsi que celui des autres candidats comme une activité confidentielle, sans jugement de comparaison et se comporte dignement.

L’entraînement.
La cérémonie.
La cérémonie avant / et après l’entraînement est la suivante :
S’il y a un shomen : S’il n’y a pas de shomen:

Shomen ni rei Sensei ni rei
Sensei ni rei Otagai ni rei
Otagai ni rei

La cérémonie aux stages : idem
Attention : Tout le monde reste sur place jusqu’au moment où l’(es) instructeur(s) est (sont) parti(s). Ceci ne doit pas se passer étant agenouillé, tout le monde peut se lever mais garder le silence.

S’aligner.
S’aligner pendant les entraînements devra se faire plus rapidement avec des lignes bien droites.

Saluer.
Le salut de l’adversaire devra se faire plus respectueusement.

Publicités