Historique

Alternatif

Roger Eylenbosch

JKA francophone
Historique et chronologie : les origines UBK – BKV

  • 1967 : En décembre Maître Satoshi Miyazaki vient en Belgique.
  • 1968 : En décembre à la suite d’un stage suivi d’une réunion à Bruxelles avec Maître Kanazawa Hirokazu, Maître Satoshi Miyazaki décide de quitter l’ABK pour créer sa fédération UBK – BKV (JKA – Nippon Karate Kyokaï).
  • 1969 : En janvier premier comité composé de Armand Simon (Président), Jean-Pierre Devaux (Trésorier) et Roger Eylenbosch (Secrétaire).
  • 1969 : Création de la première équipe nationale avec Robert Gilson, Roger Eylenbosch, Raymond Verhaeren, George Lejuste, Raymond Honore, Robert De Brauwer, Robert Fumière, Robert De Witte et Alex Chaudron.
  • 1969 : Le club de Binche est la première équipe championne de l’UBK (Robert Gilson également le premier champion de l’UBK).
  • 1970 : Jean-Pierre Deveaux occupe le poste de Président.
  • 1974/1975 : Maître Satoshi Miyazaki occupe le poste de Président.
  • 1977 : Création de BAKF – UFK – VKV suite à une décision gouvernementale de scinder les sports amateurs en Belgique.
  • 1977 : André Marchand est le premier Président BAKF – UFK.
  • 1978 : Championnat de Belgique BAKF.
  • 1992 : L’ UFK change de nom et devient la JKA Francophone.
  • Le 31 mai 1993 : Décès de Satoshi Miyazaki Shihan.
    Avec l’accord et le soutien, d’une part des Anciens de JKA Francophone et, d’autre part des instructeurs japonais ayant une influence considérable sur le monde du karaté JKA (Senseï Enoeda – Senseï Ochi – Senseï Iida – Senseï Tanaka), Sergio Gneo est désigné comme le successeur de Senseï Miyazaki. Il devient ainsi le nouvel instructeur responsable technique pour la Belgique.
  • Depuis 1999 : la présidence de JKA Francophone est assurée par Philippe Wattieaux.
  • Depuis 2007, Philippe Wattieaux occupe également le poste de Président au sein de JKA Belgium.

Au 30/07/17, notre fédération compte 62 clubs et 2.940 membres.

Publicités