Présentation

Un peu d’histoire

La JKA Francophone de Karaté est une école qui enseigne les valeurs les plus traditionnelles du karaté. Son histoire est intimement liée au travail de Maître Miyazaki , qui durant plus de 25 ans diffusa en Belgique l’enseignement de la Japan Karaté Association (Nippon Karaté Kyokaï). Cette association qui reste une référence incontournable dans l’histoire du karaté do a fourni les meilleurs instructeurs qui soient, associant à la fois la technique et la pédagogie de Maître Funakoshi , fondateur du karaté moderne (1868-1957).

Si l’aspect physique du karaté impressionne dès les premiers instants, maître Funakoshi grâce à de nombreux échanges avec d’autres maîtres et d’autres disciplines (judo, aïkido, kendo,…) en a fait une voie martiale empreinte de respect, de valeurs et d’éducation. Un de ses élèves directs, Maître Nakayama , comprit très vite le formidable potentiel de diffusion que le karaté engendrait et créa en 1957 les premiers tournois de karaté sous l’égide de la JKA. Auteur de nombreux ouvrages de référence, il fut l’instructeur de notre maître Miyazaki et l’entoura de conseils et de bienveillance jusqu’à son décès en 1987.

Partenaires nationaux et internationaux

La JKA Francophone, avec son partenaire néerlandophone, la JKA Vlaanderen, continue à propager ses enseignements de valeurs. Si chacun, en fonction des organisations communautaires, a sa propre identité fédérale, ces deux organisations travaillent de concert pour développer l’enseignement traditionnel du karate-do sous l’égide de la JKA-Belgium.

La JKA Francophone, anciennement appelée UFK – Union Francophone de Karaté – est une des plus anciennes fédérations de Karaté en Belgique. Elle dispense un karaté de style Shotokan et est liée aux valeurs de la JKA et du Dojo Kun. La JKA Francophone regroupe un peu plus d’une soixantaine de clubs répartis dans toute la Communauté Française, la région Bruxelles-Capitale et la partie Germanophone et représente environ 4.000 karatékas de tout âge.

Structuré comme une école, sa hiérarchie est nationale. Elle est dirigée depuis le décès de Maître Miyazaki en 1993, par Senseï Gneo , 7ième Dan JKA, assisté par des instructeurs de haut niveau et de grande notoriété. De plus, respectant la tradition instituée par maître Miyazaki depuis 1967, de nombreux experts japonais transitent par notre pays lors de stage ou autres entraînements (+/- 5 fois par an). Tout cela confère une importante crédibilité à cette école.

La JKA Francophone est également rattaché à la JKA Europe ainsi qu’à la JKA World Fédération, où elle envoie chaque année des compétiteurs qui font bien plus que de la figuration. L’équipe belge fut en effet vice-championne du monde en 2000 et en 2014 derrière le Japon. Elle est actuellement toujours championne d’Europe pour la 5ième année consécutive.

Activités de la JKA Francophone

La JKA Francophone organise de nombreuses activités dont vous trouverez les détails dans nos pages Calendrier, notamment des entraînements provinciaux et fédéraux entièrement gratuits. Chaque année, son stage annuel qui se déroule durant le week-end de Pâques réunit plus de 800 karatékas venus de Belgique mais également de France, de Hollande, d’Italie, du Danemark, d’Angleterre, du Maroc, d’Allemagne, etc.. Enfin elle conserve également des championnats spécifiques notamment pour les jeunes où l’aspect d’éducation est primordial.

Philippe Wattieaux,
Président de la JKA-F

Publicités